Doigts de pied en éventail > Caribéalismes

Arrivée à St Martin, ça c'est de l'atterrissage !

(1/3) > >>

arountazievjuniorbis:
Premier post pour mes débuts sur ce blog ... hip hip hip ... bon il n'y a pas forcément de quoi être très fier à une époque où le premier Kevin venu en a un.
En premier lieu, un grand merci à Nao pour me laisser une place ici.

Je m'en vais vous raconter la fabuleuse histoire d'un petit fonctionnaire (moi) qui, ayant marre de la région parisienne, se décida à changer radicalement d'air et de climat. Les embouteillages, les loyers exorbitants, les sirènes des policiers et autres, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé. J'avais soif d'autres sirènes moi ...
Tout fier je demande une affectation au choix en Guadeloupe, Martinique ou à La Réunion ... et tombe sur St Martin.
Où c'est que c'est ça St Martin ? Une petite île au nord de la Guadeloupe, tout près de St Bart.Première surprise elle est mi-française, mi-hollandaise ; en fait franchement américaine : tourisme, langues, style de vie et dollars !!
Il y a là bas un vrai mélange de cultures, on parle au minimum de 80 nationalités représentées ... pour un total avoisinant les 80 000 habitants (40 000 de chaque côté).

Moi qui voulait du dépaysement je suis servi ! Je prends donc l'avion et après 8h de vol notre capitaine nous indique que l'atterrissage va avoir lieu. Je regarde par le hublot, et je vois une mer magifique, d'un bleu clair extraordinaire, il y a même des gens sur les voiliers qui nous font de grands gestes de bienvenue.
 :ouhla: Des gens nous font bonjour depuis leur bateau et je les vois !! Mais on est beaucoup trop bas !! Il faut dire au pilote de remonter !!Oh la jolie blonde allongée sur la plage, je sens que je vais me plaire ici moi  :p

En fait l'axe de la piste passe juste au-dessus d'une plage (nom officiel : Bay Maho, nom officieux : Kerozen Beach) et entre celle-ci et la piste il n'y a qu'une route étroite.
Le sport local consiste à s'accrocher au grillage pour être remué par le souffle des réacteurs, heureusement tout le monde est prévenu :En film c'est encore plus impressionant, inutile d'en mettre ici, allez sur youtube ou autre, tappez : Saint Martin, Sint Marteen ou Julianna (le nom de l'aeroport) et vous en aurez.  ;)

Bon en fait je mets un des films que j'ai réalisé :

http://www.youtube.com/watch?v=fjfaE8q49AI Small | Large

Nao/Gilles:

--- Quote from arountazievjuniorbis on on 6 December 2007 à 0h57 ---Premier post pour mes débuts sur ce blog ... hip hip hip ... bon il n'y a pas forcément de quoi être très fier à une époque où le premier Kevin venu en a un.
En premier lieu, un grand merci à Nao pour me laisser une place ici.
--- End quote ---
Et merci à toi de rejoindre l'équipe des essuyeurs de plâtre ! ;)
Je me suis permis de modifier un peu ton post (la mise en page, pas le texte hein !) pour que ça rende un peu mieux. Pour Youtube, par contre, j'ai galéré, il faudrait que je mette à jour mon système :^^;:
--- Quote ---Je m'en vais vous raconter la fabuleuse histoire d'un petit fonctionnaire (moi) qui, ayant marre de la région parisienne, se décida à changer radicalement d'air et de climat. Les embouteillages, les loyers exorbitants, les sirènes des policiers et autres, ce n'est vraiment pas ma tasse de thé. J'avais soif d'autres sirènes moi ...
Tout fier je demande une affectation au choix en Guadeloupe, Martinique ou à La Réunion ... et tombe sur St Martin.
--- End quote ---
Ben t'as eu de la chance, quand même... Non ? ;) J'ai du mal à imaginer que les fonctionnaires puissent aussi facilement se faire muter aux Antilles...?
--- Quote ---:ouhla: Des gens nous font bonjour depuis leur bateau et je les vois !! Mais on est beaucoup trop bas !! Il faut dire au pilote de remonter !!
--- End quote ---
:mdr:
Impressionnant !

Bienvenue !

arountazievjuniorbis:

--- Quote from Nao/Gilles on on 6 December 2007 à 9h30 ---Ben t'as eu de la chance, quand même... Non ? ;) J'ai du mal à imaginer que les fonctionnaires puissent aussi facilement se faire muter aux Antilles...?
--- End quote ---
Je suis enseignant, et les Antilles (c'est moins vrai pour La Réunion) sont peu demandées. Il n'est jamais facile d'abandonner sa vie métropolitaine et l'intégration est parfois difficile.
On fonctionne par points : plus on est ancien, plus on est marié ( :^^;:) et plus on a d'enfants -> plus on a de points.
Etant célibataire quasi-débutant (j'avais fait un an entre Evry et Grigny) j'étais au plus bas, mon choix se résumait aux académies de Versailles (là où j'étais), Créteil, Guadeloupe, Martinique et Guyane.
Donc quitte à ce que l'enseignement soit difficile (parce que c'est quand même loin d'être un paradis St Martin si on pousse le rideau du tourisme) autant le faire au soleil à la façon d'un Charles Aznavour.

Il est symptomatique de se rendre compte que le personnel est de trois types : des antillais (logique), des baroudeurs qui font de tout sauf de la métropole, des jeunes qui fuient la région parisienne (ils deviennent à leur tour des baroudeurs ou reviennent en métropole après quelques années).
On est finalement très attaché à notre style de vie, notre culture et notre confort (mais où est la Fnac ici  :snif:). Je sais que c'est en venant ici que je me suis rendu compte que j'avais des racines et qu'elles comptaient pour moi.

Lionel:
Bienvenue parmis les bloggers fous :mdr:.
Très belle présentation de ton ile et jolies photos.

J'avoue que pour ma part, je ne pourrais jamais partir et tout quitter comme tu l'as fait.

arountazievjuniorbis:

--- Quote from Lionel on on 13 December 2007 à 14h08 ---J'avoue que pour ma part, je ne pourrais jamais partir et tout quitter comme tu l'as fait.
--- End quote ---
Tiens un deuxième lecteur  :waouh: hello Lionel.
Je n'ai pas quitté grand chose : j'avais 26 ans, j'étais célibataire ... c'était le moment où jamais (je suis tout sauf un aventurier).

Navigation

[0] Message Index

[#] Next page

Reply

Go to full version